Fondaction investit dans le Fonds Ecofuel pour financer le secteur des technologies propres

ecofuel

18 décembre 2017

C’est dans l’agora du Carrefour financier solidaire qui abrite les bureaux de Fondaction qu’Ecofuel a annoncé la première clôture du Fonds Ecofuel, un fonds d’investissement dédié aux entreprises de technologies propres. La conférence de presse s’est déroulée en présence du Ministre de l’Énergie et des Ressources Naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Pierre Moreau, et des commanditaires de ce fonds de 30 M$ : le Gouvernement du Québec, par l’entremise d’Investissement Québec qui agit à titre de mandataire, BDC Capital, la division d’investissement de la Banque de développement du Canada (BDC), Fondaction, le Fonds de solidarité FTQ et le Centre québécois de valorisation des biotechnologies (CQVB). Ce nouveau fonds de capital de risque permettra de soutenir les entreprises en amorçage du secteur des technologies propres du Québec et de l’Est du Canada.

La mise en place de cette forme de « capital intelligent » est plus que jamais nécessaire pour générer des solutions encore inédites aux nouveaux défis planétaires qui se posent. Comme l’a fait remarquer Léopold Beaulieu, président et directeur général de Fondaction, « les entreprises en technologies propres proposent des solutions innovantes aux défis d’aujourd’hui et sont des acteurs essentiels dans la lutte aux changements climatiques. En appuyant le fonds Ecofuel, nous poursuivons notre engagement dans la mise en place d’initiatives de réduction de gaz à effet de serre ayant des retombées positives pour la société québécoise. Nous saluons l’audace et la créativité de Cycle Capital, instigateur du Fonds ».

Leopold Beaulieu prenant la parole dans le cadre de l'annonce Ecofuel au Carrefour financier solidaire.

Léopold Beaulieu prenant la parole dans le cadre de l’annonce Ecofuel au Carrefour financier solidaire.

 

De toute évidence, ce fonds d’amorçage vient combler un manque important dans ce champ d’activités. Comme l’indique Andrée-Lise Méthot, fondatrice et associée directeure de Cycle Capital, cofondateur du Fonds Ecofuel, « la création du Fonds Ecofuel permet de compléter la chaîne de financement au Québec dans le secteur des technologies propres. » Son collègue Richard Cloutier, également associé directeur chez Cycle Capital abonde en ce sens : « Les entreprises technologiques innovantes ont absolument besoin de financement pour traverser les premiers stades de leur développement. » Le fonds étant déjà en opération depuis quelques mois, les premières entreprises bénéficiaires du fonds seront connues sous peu.

M.Cloutier n’a pas manqué de saluer la participation des différents investisseurs,« grâce à qui les entrepreneurs bénéficient maintenant d’une nouvelle source de financement intelligent et d’un soutien supplémentaire pour propulser leur compagnie ». Ce maillage entre investissements publics et privés dans le Fonds Ecofuel produit une synergie qui aura des impacts positifs dans de nombreux secteurs tels :

  • les énergies (énergie renouvelable, distribution et stockage alternatif de l’énergie, biocarburants, efficacité énergétique) ;
  • les technologies de l’eau et de l’air (production, distribution, traitement) ;
  • le traitement des déchets ;
  • l’amélioration des processus industriels (fluides, recyclage, rejets, produits chimiques) ;
  • le transport intelligent ;
  • l’agriculture ;
  • les biotechnologies appliquées à l’environnement.

Parallèlement à l’annonce de son investissement dans le Fonds Ecofuel, le gouvernement du Québec a également annoncé l’octroi d’un soutien financier de 5,5 M$  à cet autre outil de développement initié par Cycle Capital il y a trois ans: l’Accélérateur Ecofuel. Celui-ci propose et met en place un programme de formation spécialisé et personnalisé destiné aux entreprises de technologies propres. C’est grâce à de tels gestes congruents que l’écosystème financier dédié à la transition verte se renforce au Québec.

Catégories


Suivez-nous

Facebook Linkedin Youtube