Lancement de la Coop Carbone – Fondaction CSN, Mouvement Desjardins, AQME, La COOP fédérée et C3E veulent tirer profit du marché du carbone

8 septembre 2014

Montréal, le 8 septembre 2014- Fondaction CSN, le Mouvement Desjardins, la COOP fédérée, C3E et l’Association québécoise pour la maîtrise de l’énergie (AQME) annoncent aujourd’hui le lancement de Coop Carbone, une solution pour les organisations qui souhaitent réduire leurs coûts en diminuant leur consommation de carburants et leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Forte de la récente acquisition de la firme-conseil Écoressources, la Coop Carbone proposera aux PME, aux municipalités et aux organisations des façons innovantes de profiter du marché du carbone et de s’y conformer aux meilleurs coûts possibles, notamment grâce à sa solide expertise dans l’identification, le développement, le financement et le déploiement de projets de réductions d’émissions de gaz à effet de serre, prioritairement en territoire québécois.

« L’idée de départ dans un contexte de marché émergeant est de créer une structure efficace qui met en réseau les entreprises, les détenteurs de technologies vertes et les investisseurs afin de développer des projets bénéfiques tant pour l’économie du Québec que pour l’environnement», a précisé M. Jean Lacroix, président-directeur général de l’AQME et président de la Coop Carbone.

« Fondaction appuie avec enthousiasme la mise en oeuvre de la Coop Carbone dont les objectifs sont en phase avec ceux que nous poursuivons. Cette initiative aura pour effet de générer des investissements dans de nouveaux projets, tout en mettant à profit l’expertise des entreprises québécoises des technologies propres et de l’économie verte. Il s’agit d’un projet porteur pour le Québec, à la fois en termes de retombées économiques et de lutte aux changements climatiques », a fait valoir M. Léopold Beaulieu, président-directeur général de Fondaction CSN.

« Nous croyons en la coopération pour répondre aux besoins d’une collectivité et en la force des réseaux pour faire face à un enjeu de taille : la lutte aux changements climatiques. Pour le Mouvement Desjardins, la réduction des gaz à effet de serre n’est pas qu’un enjeu, elle est aussi une occasion de générer de la richesse tant pour nos membres et clients que pour le Québec. C’est pour cette raison que nous soutenons la mise sur pied de la Coop Carbone et que nous offrons notre nouvelle offre de prêt écoénergétique Desjardins destiné aux entreprises désireuses de mettre de l’avant des projets d’efficacité énergétique », a expliqué Mme Pauline D’Amboise, vice-présidente, Gouvernance, Responsabilité sociale et Secrétariat général du Mouvement Desjardins.

Alors que le coût des carburants fossiles a augmenté en flèche depuis une dizaine d’années, et que le marché du carbone prend de l’ampleur, les entreprises et les organisations doivent chercher à diminuer leur consommation d’énergie et à favoriser l’utilisation d’énergies plus vertes. « La plupart des entreprises au Québec n’ont pas nécessairement les connaissances requises pour développer à l’interne des projets de réduction de GES. Et faire cavalier seul peut être assez coûteux. C’est là que nous pouvons contribuer : nous avons l’expertise et la capacité à intégrer plusieurs projets pour en créer de plus importants, réduisant ainsi les coûts et augmentant la rentabilité. Avec nos partenaires et notre expertise, nous créons des projets avec les meilleures pratiques, les technologies les plus appropriées – idéalement québécoises – et nous en assurerons le financement, notamment à travers les grands réseaux des membres fondateurs », a présenté M. Jean Nolet, le nouveau directeur général de la Coop Carbone.

La Coop Carbone entend développer des projets de réduction de GES dans différentes filières,notamment celles de la biomasse, celle de l’efficacité énergétique et celle des halocarbures en partenariat avec des joueurs clés de ces secteurs. « Nous avons à ce jour plusieurs projets concrets en développement, notamment celui de favoriser la chauffe à la biomasse dans les régions où celle-ci est abondante », a ajouté M. Jean Nolet.

Incluant les membres fondateurs, la Coop Carbone compte aujourd’hui une vingtaine de membres, dont l’Union des Producteurs Agricoles, Transcontinental, Nutrinor ou encore la Banque Nationale. Elle a également établi des partenariats avec plusieurs organismes réputés au Québec et à l’international comme ÉcoTech, le CIRAIG ou la Climate Action Reserve. Enfin, la Coop Carbone met actuellement sur pied un groupe d’experts internationaux indépendants, qui fourniront des conseils sur les opportunités de réduction d’émission les plus efficaces.

La Coop Carbone est une initiative de ses cinq membres fondateurs : Fondaction CSN, le Mouvement Desjardins, la COOP fédérée, l’AQME et C3E. Elle a pour mission de réduire l’impact du marché du carbone sur les consommateurs de carburant, de contribuer au bon fonctionnement du marché du carbone au Québec, de maximiser les réductions de GES en territoire québécois, de favoriser la création de retombées économiques au Québec via le développement d’une économie verte et finalement d’introduire de la transparence dans le marché. Pour en savoir plus : www.coopcarbone.coop

-30-

Renseignements :

Émilie Novales
COPTICOM
514.577.5838

enovales@copticom.ca

Suivez-nous

Facebook Linkedin Youtube