Dernier semestre de Fondaction : la double fierté de transformer l’économie et de produire un rendement de 8,1% pour les 12 derniers mois

linked-valeurdelaction

18 janvier 2018

L’engagement de Fondaction c’est de faire en sorte que l’ensemble de ses investissements contribuent à soutenir,  promouvoir et encourager le développement durable de l’économie québécoise. Dans ce contexte, Léopold Beaulieu, PDG de Fondaction, était particulièrement fier d’annoncer ce matin un rendement à l’actionnaire de 8,1% pour les 12 derniers mois et des bénéfices de 57,5 millions de dollars pour le premier semestre de l’exercice financier 2017-2018 s’étant terminé le 30 novembre 2017.

 

La valeur de l’action qui était de 11,22 $ atteint maintenant 11,58 $, ce qui représente un rendement semestriel de 3,2 %. En date du 30 novembre 2017, Fondaction compte plus de 138 000 actionnaires. Son actif net atteint aujourd’hui plus de 1,8 milliard de dollars, soit une augmentation de 5,9 % par rapport au 31 mai 2017.

Comme le souligne Léopold Beaulieu, « ces résultats positifs de Fondaction sont le fruit à la fois d’investissements de 1,2 milliard réalisés ou engagés en capital de risque et de développement principalement dans les entreprises québécoises, de la qualité de l’accompagnement  de notre équipe à l’investissement ainsi que de placements judicieux, diversifiés et responsables, effectués sur les marchés financiers. » Cette approche sur les marchés financiers a d’ailleurs permis au Fonds d’y réaliser un rendement brut de 3,5 % pour le semestre.

Ginette Bergeron, du module Finances, souligne pour sa part que « Fondaction s’est aussi porté acquéreur d’obligations vertes dans les titres à revenu fixe que nous détenons, ce qui constitue un outil supplémentaire pour financer la transition énergétique. »

« Ceci vient s’ajouter à des investissements que nous faisons notamment dans la mise en service de véhicules électriques, la construction et la rénovation écologique, l’énergie éolienne, la biomasse, le biogaz (…)», précise également M. Beaulieu.

Si les investissements de Fondaction ont un impact positif sur l’économie québécoise au point de participer à sa transformation, cela est dû à plusieurs facteurs. Évidemment, la diversité des secteurs et sous-secteurs dans lesquels Fondaction investi en est un. Sa confiance en l’économie sociale et son financement proactif de plusieurs entreprises qui en font partie en est un autre. La présence du fonds dans toutes les régions du Québec et la croissance du portefeuille d’investissements qui dégage un rendement brut pour le semestre de 5,4 % en sont deux autres. Mais c’est surtout parce que Fondaction prend en compte les impacts sociaux, environnementaux, économiques ainsi que territoriaux pour chacun de ses investissements si ceux-ci, peu à peu, démocratisent et changent favorablement notre économie.

Car, comme le rappelle Léopold Beaulieu, « il n’y a pas de développement durable sans ce respect des êtres et du milieu », pas plus qu’il ne serait possible pour Fondaction, comme le dit Ginette Bergeron, « de tenir ce rôle de chef de file en développement durable sans la confiance  des travailleuses et travailleurs québécois qui nous confient leur épargne ».

Cette épargne, la période des RÉER constitue d’ailleurs le moment idéal pour la faire fructifier. Et si  Fondaction contribue à démocratiser l’économie, c’est aussi par cette voie!  Les crédits d’impôt permettent aux actionnaires, pour un même déboursé net, d’augmenter leur capacité d’épargne en vue de la retraite. L’épargne recueillie, principalement par retenue sur le salaire, est investie dans des entreprises prometteuses de façon à favoriser la création et le maintien d’emplois de qualité. En épargnant avec Fondaction, les actionnaires peuvent profiter de crédits d’impôt exclusifs de 35 %, en plus de la déduction REER.

Nous rappelons aux personnes qui souhaitent souscrire d’effectuer leur contribution d’ici le 1er mars 2018 si elles veulent appliquer les crédits d’impôt et les déductions REER à l’année fiscale 2017. Fondaction prévoit limiter à 250 millions de dollars les souscriptions pour son exercice 2017-2018. Il est possible de cotiser en ligne à fondaction.com/reer ainsi que par débit préautorisé auprès d’une caisse d’économie Desjardins ou d’une institution bancaire.

Catégories


Suivez-nous

Facebook Linkedin Youtube