Accompagner la transition énergétique : des investissements exemplaires

4 décembre 2019

Non, le propane n’est pas incontournable. Oui, il existe des solutions énergétiques alternatives pour réduire notre dépendance aux énergies de sources fossiles. Fondaction accompagne les entreprises qui s’engagent dans cette transition énergétique. Voici quelques-uns de nos investissements exemplaires dans ce domaine.

Biomont Énergie

Situé dans l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, à Montréal, le projet de centrale de cogénération Biomont de 4,8 MW produit de l’électricité qui est vendue à Hydro-Québec Distribution. La chaleur résiduelle produite par les moteurs est récupérée et utilisée pour le chauffage des installations avoisinantes de la TOHU et du Cirque du Soleil.

Granules LG

Filiale du Groupe ADL, Granules LG est entièrement détenue par des membres issus des Premières Nations établis dans la communauté de Mashteuiatsh. Cette entreprise du Saguenay–Lac-Saint-Jean se positionne comme un acteur incontournable de la filière énergétique utilisant la biomasse forestière. Elle produit un combustible écologique issu de la transformation de résidus industriels. Ses produits sont déjà distribués dans de nombreuses régions de l’Est du Canada, ainsi qu’aux États-Unis et en Europe. C’est par l’intermédiaire du Fonds Biomasse Énergie que Fondaction soutient la croissance de Granules LG.

Les Viandes Biologiques de Charlevoix

Entreprise familiale fondée en 2001 et située à Saint-Urbain, Les Viandes Biologiques de Charlevoix est parmi les plus grands transformateurs et producteurs de viandes biologiques au Québec. Son approche intégrée inclut la culture biologique de la majorité des grains et céréales utiles à l’alimentation des animaux et va jusqu’à la mise en marché de ses produits. En 2017, sa porcherie subit un incendie majeur. Lors de la reconstruction de ses bâtiments, Viandes biologiques de Charlevoix a opté pour la chauffe à la biomasse forestière résiduelle, un choix soutenu par Fondaction. Cette source d’énergie locale, renouvelable et moins polluante lui sert à chauffer ses installations, mais aussi à assécher et à valoriser à un coût raisonnable l’okara de soya, un résidu alimentaire provenant de la fabrication de lait de soya. Ainsi, à l’aide d’un « déchet », soit la biomasse forestière résiduelle, on transforme un autre « déchet », l’okara, en une alimentation riche en protéines et en fibres pour les animaux.

 

Pour découvrir toute les entreprises et les fonds du portefeuille d’investissements de Fondaction, rendez-vous ici.

Catégories


Suivez-nous

Facebook Linkedin Youtube