Un projet d’agriculture urbaine qui fait des petits

25 septembre 2019

« Pour faire pousser des choses, ça prend du temps. Et dans ce monde où tout va vite, ça reconnecte [les enfants]; ils savourent le moment présent. »

Cette réflexion, c’est celle de Frédéric Robert, enseignant à l’école Champlain située dans le quartier Centre-Sud de Montréal. Depuis 2014, avec ses collègues, il sensibilise les élèves à l’importance d’avoir une alimentation saine et durable, bonne pour les consommateurs et respectueuse de l’environnement et des producteurs.

Au printemps 2017, Fondaction, toujours soucieux des enjeux éducatifs, sociaux, environnementaux et alimentaires, installe un jardin urbain en bordure de son siège social comprenant 46 jardinières et 3 ruches, en collaboration avec MicroHabitat et Alvéole.

Cette simple initiative, mise en place en partenariat avec la Cuisine Collective Hochelaga-Maisonneuve (CCHM), allait rapidement générer de nombreux bénéfices pour la communauté. Ainsi, gérée par la CCHM, la cafétéria La Solidaire située dans le bâtiment de la CSN est aujourd’hui alimentée de denrées fraîches provenant du potager. En plus de répondre aux besoins de la population locale, notamment par le Marché solidaire situé dans un secteur identifié comme un désert alimentaire, le jardin urbain a également pour fonction d’attirer l’attention des salariés de Fondaction et des riverains concernant l’approche agroalimentaire durable et l’importance de la pollinisation.

Voisin de l’école Champlain, et animé par le mouvement Adoptez une école de Réseau Réussite Montréal, c’est tout naturellement qu’au printemps 2018, Fondaction a apporté sa contribution au projet pédagogique de l’établissement. Il a ainsi accueilli les élèves lors d’ateliers de sensibilisation animés par MicroHabitat et Alvéole portant autour des quelque 100 jardinières installées au siège de l’entreprise. Ce partenariat a contribué à un changement de dynamique dans la communauté.

Au printemps suivant, en 2019, Fondaction a fait don de 30 de ses jardinières à l’établissement scolaire pour notamment leur permettre d’aller plus loin dans leur démarche engagée en 2014 et y impliquer désormais les familles. Cette contribution de Fondaction illustre son engagement authentique dans le milieu et pour le développement durable.

Par la suite, le projet s’est encore développé. Après l’installation des pots de culture sur le site de l’école, des ateliers pédagogiques de MicroHabitat ont été offerts aux familles et aux enseignants sur place. Le fait d’assister à l’évolution de leur jardin au quotidien a développé un sentiment d’appartenance chez les enfants, qui s’est communiqué aux parents, mobilisés avec les enseignants. Cette approche communautaire gagnante a permis aux élèves et à leur famille de récolter plus de 140 kg de légumes, tout en se reliant au rythme de production de la nature. Nul doute que cette expérience positive sur le plan de la santé et du budget familial est là pour durer.

Un projet qui fleurit aussi à Québec

Le projet est à ce point prometteur que Fondaction a proposé dès le printemps 2019 une aventure similaire à l’école Sacré-Cœur dans l’arrondissement Cité-Limoilou, à Québec.

Situé non loin des bureaux de Fondaction dans la Capitale-Nationale, cet autre projet d’agriculture de proximité a permis à de nombreux jeunes et à leur famille de bénéficier pleinement d’un espace de biodiversité inspirant. La notion de circuit court, ainsi inculquée aux jeunes, les sensibilise à l’importance de rapprocher les lieux de production des denrées aux lieux de distribution et de consommation, afin d’éviter les impacts négatifs du transport sur l’environnement. Grâce à la collaboration de l’organisme communautaire Le Pignon Bleu, l’équipe-école est maintenant en mesure de faire découvrir l’agriculture urbaine et ce qu’implique le concept « de la terre à l’assiette ». Une sortie dans Charlevoix a été organisée par Fondaction et une dizaine de partenaires, dont l’entreprise de notre portefeuille Pierre du Moulin afin de permettre aux jeunes de découvrir la beauté et l’engagement derrière les aliments qu’ils consomment. Cela permet de promouvoir l’acquisition de saines habitudes alimentaires et de développer l’autonomie sur le plan de l’alimentation comme sur le plan culinaire chez les jeunes.

Une cause appelée à grandir

Les premières retombées de cette initiative, baptisée Cultivons pour donner du sens à l’avenir, encouragent Fondaction à les reproduire dans différents milieux, tant cela favorise l’épanouissement et la santé des citoyens. Dans l’esprit de Christine Bessette, conseillère en communication à Fondaction, il ne fait aucun doute que cette cause ira chercher de nouveaux partenaires : « On souhaite voir pousser d’autres initiatives comme celles-là et avoir un impact positif dans la communauté. L’agroalimentaire durable est au cœur d’un mode de vie plus sain. En réunissant des partenaires contributeurs qui partagent cette vision, nous sommes confiants de pouvoir répondre adéquatement à la demande des écoles. »

Vu de l’intérieur par celles et ceux qui côtoient les élèves, l’impact est énorme.

Étendre le mouvement à de nombreuses écoles en visant leur autonomie

Fort de son partenariat avec MicroHabitat qui agit comme expert et responsable du volet pédagogique, Fondaction entend fournir au plus grand nombre possible d’écoles intéressées le matériel nécessaire à l’implantation de leur potager éducatif. En plus de l’aspect matériel du projet, les élèves et les membres de l’équipe-école réunis préalablement un « comité vert », recevront des ateliers d’animation et de formation.

Premier établissement scolaire partenaire du programme Cultivons pour donner du sens à l’avenir, l’école Champlain a remporté un Prix de reconnaissance en environnement. Fondaction espère maintenant pouvoir accompagner, avec ses partenaires, d’autres enseignants, élèves et familles au cours des prochaines années.

Vous souhaitez soutenir le programme ou y participer ?
Communiquez avec Christine Bessette à [email protected] ou 514 525.1689.

Catégories


Suivez-nous

Facebook Linkedin Youtube