Communiqués18 novembre 2021

Fondaction et le Fonds économie circulaire appuient le déploiement du Groupe Onym

Montréal, le 18 novembre 2021 — Fondaction et le Fonds économie circulaire s’unissent pour accélérer le développement du Groupe Onym. L’investissement permettra à cette entreprise québécoise d’implanter à Montréal-Est une usine de production de bioénergies et de bioproduits, par la valorisation notamment des résidus de bois provenant des travaux d’entretien des arbres urbains. Cette usine servira de vitrine technologique pour convaincre de grands émetteurs industriels de GES, particulièrement ceux couverts par le marché du carbone réglementaire, de remplacer à un prix compétitif leurs sources d’énergie fossiles afin qu’ils puissent réduire sensiblement leur empreinte carbone.

« Nous sommes très heureux de cet appui majeur de Fondaction et du Fonds économie circulaire, à un moment stratégique du déploiement de notre modèle d’affaires. La construction de notre première usine à vocation commerciale et technologique est une étape de plus dans notre mission de contribuer à la lutte aux changements climatiques, en rendant les bioénergies et les bioproduits disponibles et abordables, dans une approche d’économie circulaire. En utilisant notre procédé de thermolyse innovant en cours de dépôt de demande de brevet, les prochaines usines de plus grande envergure se déploieront non seulement au Québec, mais partout dans le monde », se réjouit Mustapha Ouyed, vice-président exécutif et cofondateur de Groupe Onym.

Valoriser la biomasse urbaine

Pour Fondaction et le Fonds économie circulaire, que Fondaction a mis sur pied en mars 2021 avec RECYC-QUÉBEC et la Ville de Montréal comme partenaires, cette participation financière poursuit un objectif commun, soit de générer des impacts positifs sur l’environnement et sur les communautés. Peu valorisée à ce jour, la biomasse urbaine trouve ici un débouché de valorisation prometteur pour tous les générateurs de matières ligneuses.

« Nous sommes fiers de contribuer à l’émergence d’une entreprise qui innove dans la manière de réduire les émissions industrielles de GES au Québec par une offre énergétique structurante et une stratégie circulaire qui ciblent des matières résiduelles et les détournent des sites d’enfouissement », fait valoir Claire Bisson, chef adjointe de l’Investissement à Fondaction.

Cet investissement sous forme d’équité s’ajoute notamment à deux importantes subventions accordées par le gouvernement du Québec à Groupe ONYM, l’une provenant du ministère de l’Économie et de l’Innovation dans le cadre de l’appel de projets d’innovation et de vitrines en technologies propres, l’autre provenant du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs dans le cadre du programme Innovation Bois.

Une 2e usine en vue

Sur une base annuelle, l’usine vitrine produira 4,3 millions de litres de biocombustible, permettant une réduction d’au moins 5 000 tonnes de GES, ainsi que 1 700 tonnes de biocharbon et 1,5 million de litres de vinaigre de bois, le tout par la valorisation de 18 000 tonnes de biomasse brute. Le biocharbon et le vinaigre de bois pourront retourner vers les secteurs agricoles et forestiers, puisque ces produits ont notamment pour propriétés d’enrichir les sols et de réduire le recours aux pesticides.

Groupe ONYM prévoit implanter, à moyen terme, une seconde usine de production de bioénergie et de bioproduits au Québec, dont la capacité de production serait près de dix fois plus grande que celle de l’usine vitrine technologique. Au total, les réductions annuelles de GES provenant des activités des utilisateurs de biocombustibles de cette seconde usine dépasseraient les 50 000 tonnes en équivalent CO2. Elle offrirait aux générateurs de résidus de bois une option de valorisation de plus de 150 000 tonnes de biomasse ligneuse résiduelle par an.

À propos de Fondaction

Précurseur en finance durable depuis 25 ans, Fondaction rassemble les personnes qui se mobilisent pour la transformation positive de la société, en agissant pour rendre l’économie québécoise plus équitable, plus inclusive, plus verte et plus performante. En tant que fonds de travailleurs, Fondaction représente des dizaines de milliers d’épargnants et des centaines d’entreprises engagées pour faire progresser le Québec. Il gère un actif net qui totalise plus de 2,96 milliards de dollars investis dans des centaines d’entreprises et sur les marchés financiers, en privilégiant des investissements qui génèrent des impacts économiques, sociaux et environnementaux positifs en plus d’un rendement financier. Fondaction participe au maintien et à la création d’emplois, à la réduction des inégalités et à la lutte contre les changements climatiques. Pour plus d’informations, consultez fondaction.com ou notre page LinkedIn.

À propos du Fonds économie circulaire

Le Fonds économie circulaire finance et accompagne de jeunes entreprises partout au Québec. Il vise l’accélération de la transition écologique en réduisant la production de matières résiduelles ainsi qu’en soutenant leur valorisation, en plus de réduire les émissions de GES.

Par l’innovation, l’optimisation et la collaboration dans les entreprises, le Fonds cherche à encourager les échanges de nouvelles solutions de circularité entre de jeunes entreprises innovantes et de grandes entreprises. Les partenaires fondateurs du fonds sont Fondaction, RECYC-QUÉBEC et la Ville de Montréal.


Click here for an english version of the press release