Crédit : Gracieuseté Reprodoc
Blogue3 novembre 2021

Un REER à Fondaction : « comme un abonnement au gym pour la santé financière des employés »

À l’heure où le Québec fait face à une importante pénurie de main-d’œuvre dans plusieurs métiers spécialisés, l’imprimeur Reprodoc tire bien son épingle du jeu. Pour preuve : la PME installée dans l’est de Montréal a décroché à l’hiver un important appel d’offres avec le CSSDM pour desservir 189 écoles du réseau. Et aux dires de ses dirigeants, elle doit ce succès à sa capacité de stimuler l’engagement de ses employés.

En affaires depuis 26 ans, Reprodoc compte une vingtaine d’employés spécialisés dans des métiers très techniques, devenus rares sur le marché de l’emploi. L’ancienneté est de 10 ans en moyenne. L’équipe réalise plus de 6 000 projets par année dans des secteurs tels que ceux de la santé, de la fabrication et de l’éducation.

Comment cette PME a remporté un important marché public

En 2016, dans un secteur en pleine maturité, Reprodoc souhaite conquérir de nouveaux marchés. « C’est à la suite d’un exercice de planification stratégique que nous avons repéré une niche tout à fait naturelle pour nos opérations et notre expertise : le secteur de la formation, dans lequel nous œuvrions depuis plusieurs années, notamment avec l’impression de manuels de formation pour divers clients. C’est ainsi que l’idée de développer le marché des agendas scolaires a émergé », relate Marc Thériault, fondateur et associé principal de Reprodoc.

C’est accompagné de Martin Houle, associé au développement d’affaires et partenariat, reconnu comme un créateur de solutions et travaillant dans le domaine de l’imprimerie depuis 20 ans, que M. Thériault et son équipe se tournent alors vers le marché des agendas scolaires. Ils y constatent deux besoins : la personnalisation des agendas aux besoins spécifiques de l’école et une livraison sans erreurs et qui respecte les délais. Des défis que l’imprimeur s’attelle à relever. C’est ainsi que naissent, en exclusivité dans le marché de l’imprimerie, les agendas personnalisés de Reprodoc.

Rapidement, ses efforts pour apporter des solutions aux enjeux techniques sous-jacents sont remarqués. Le bouche-à-oreille s’active entre les directions d’école du Québec. Ses contrats se multiplient. C’est ainsi que, fort de cette réputation d’excellence, l’imprimeur de la rue Ontario remporte en janvier 2021 un contrat de trois ans pour fournir les agendas de 189 écoles du CSSDM.

Son atout : l’engagement de ses employés

C’est l’innovation qui a permis à Reprodoc de se renouveler dans une industrie mature, tout autant que sa culture organisationnelle, fondée sur la responsabilisation, la collaboration et l’excellence de ses employés.

Pour assurer la qualité de ses services, l’imprimeur a créé le Repro-Gage : un sceau qui atteste la qualité et garantit la livraison de tous les projets que ses clients lui confient et qui le différencie de ses concurrents. « Tous les employés ont été mobilisés par la création du Repro-Gage. Chaque personne à chaque étape du processus comprend comment elle impacte l’expérience client à travers le Repro-Gage. Elles sont très fières de ce sceau de garantie et le prennent très à cœur, car il atteste la qualité de leur travail autant personnel que collectif », mentionne Martin Houle, qui prendra le relais des fondateurs de l’imprimerie, François Bérubé et Marc Thériault, à la présidence en septembre 2022.

Cette année seulement, l’équipe a réalisé pas moins de 63 532 agendas scolaires personnalisés. Une prouesse technique rendue possible grâce à son engagement.

BDV : L’équipe de Reprodoc : 63 532 mercis, pour 63 532 agendas scolaires personnalisés pour la rentrée 2021.

Pour cultiver cet engagement, Reprodoc bichonne ses employés. Elle bonifie leur rémunération en leur permettant d’épargner pour leur retraite avec le REER à Fondaction. Une manière de contribuer à leur santé… financière !

« Pour nous, le REER à Fondaction c’est comme offrir un abonnement à un gym pour sa santé financière », affirme M. Thériault.

Lors des évaluations de rendement annuelles et des augmentations de salaire qui en découlent, les gestionnaires de Reprodoc invitent leurs employés à verser leur augmentation de salaire dans leur REER à Fondaction.

« Le REER qu’offre Fondaction agit comme un outil de rétention non négligeable pour nous, une notion très importante dans un marché de l’emploi où la main d’œuvre spécialisée est rare et ultra-concurrentielle. Par exemple, sur une échelle de temps de carrière de 2 à 10 ans d’un employé dans notre imprimerie, une cotisation par retenue sur le salaire à son REER à Fondaction peut se matérialiser à l’équivalent de 20 000 $ à 50 000 $ en épargne-retraite » souligne M. Thériault.

Trop cher pour une PME, un programme d’épargne-retraite ?

Pour Reprodoc, Fondaction a été une belle surprise : « En tant que dirigeant d’une PME, je ne pensais pas avoir les moyens d’offrir de l’épargne-retraite à mes employés, mais avec le REER à Fondaction, je suis capable », raconte Marc Thériault.

Conscients qu’ils ne peuvent offrir les mêmes avantages sociaux qu’une grande entreprise, malgré de très belles conditions de travail actuelles et une équipe soudée, les dirigeants ont rendu accessible le REER à Fondaction à tous les employés de l’imprimerie, comme une expression de leurs valeurs, un outil d’éducation financière et un levier de rétention.

En permettant à ses employés de cotiser à un REER à Fondaction, Reprodoc leur offre une solution d’épargne-retraite avantageuse et accessible avec ses crédits d’impôt de 30 %, ajoutés à l’habituelle déduction REER. Des avantages fiscaux non négligeables pouvant aller de 57 à 83 % du montant investi.

Reprodoc compte même offrir très prochainement à ses employés une part employeur à leur cotisation REER à Fondaction. La part à laquelle l’employeur contribue pour ses employés est exemptée de charges salariales et leur donne droit aux crédits d’impôt au même titre que leur propre cotisation. Une autre belle façon de donner un coup de pouce supplémentaire à ses employés.

Un succès à reproduire

Vous êtes dirigeants d’une PME vous aussi ? Cette histoire vous interpelle, car vous aussi souhaitez tirer votre épingle du jeu en ces temps de disette de main d’œuvre spécialisée ? Voyons ensemble comment nous pouvons vous aider !

Visitez fondaction.com/employeur