Blogue26 février 2020

Quand l’épargne-retraite bonifie la rémunération de vos employés et vous fait économiser

Implanter un régime d’épargne-retraite pour vos employés sans complication, c’est possible. Parlez-en à Christophe Bévillard, président de Ficodis.

Depuis 2012, cette entreprise montréalaise, active dans le domaine de la distribution de fournitures industrielles, s’est portée acquéreur de plus d’une dizaine d’entreprises au Québec. La plupart des entreprises maintenant regroupées sous la bannière Ficodis, comme Del-Par Fixaclous, à Granby, n’avaient pas de régime volontaire d’épargne-retraite — ce fameux RVER que nombre d’employeurs sont tenus d’offrir à leurs employés. « L’enjeu était d’apporter de nouveaux acquis à nos employés tout en les sensibilisant à l’épargne et au REER. »

Pour relever ce défi, Ficodis a profité de l’accompagnement de l’équipe de Fondaction pour intégrer ce processus au sein de son entreprise. « Grâce à l’équipe de Fondaction, nous avons pu remédier à la situation sans que le processus soit compliqué », indique M. Bévillard.

En effet, avec l’aide des conseillers de Fondaction, la direction a pu facilement mettre en place une solution d’épargne clé en main dont les employés sont très friands. « Et cette solution d’épargne avec crédits d’impôt se révèle très positive en tant qu’élément d’attraction et de rétention du personnel », témoigne Christophe Bévillard. La formule Fondaction, dit-il, a aidé Ficodis à bonifier la rémunération globale de l’ensemble de ses employés.

Une solution gagnante pour l’employé et l’employeur

« Notre solution, c’est une alternative au RVER. Sans frais et sans coût pour l’employeur, elle est facile à intégrer et comprend un accompagnement, indique Sébastien Riendeau, conseiller au développement de la souscription chez Fondaction. Elle permet à l’employeur et à l’employé d’être gagnants sur plusieurs plans. »

Sébastien Riendeau, conseiller au développement de la souscription chez Fondaction et Christophe Bévillard, président de Ficodis

Un employeur qui décide de contribuer au nom de ses employés peut voir une réduction de ses charges sociales sur les salaires. De plus, l’épargne-retraite de Fondaction s’arrime facilement aux principales solutions de paie des entreprises. Aucuns frais ne sont payables à Fondaction. L’employeur demeure responsable des coûts qu’il engage pour offrir la solution à ses employés.

L’employé qui contribue à un REER à Fondaction, pour sa part, reçoit sa déduction REER ainsi que des crédits d’impôt de 35 % immédiatement sur sa paie, ce qui lui permet d’avoir accès à une épargne-retraite à moindre coût, explique Sébastien Riendeau : « Avec Fondaction, les employés en ont davantage dans leur poche ».

Une épargne qui profite aux travailleurs, aux employeurs et à la société québécoise

À ces avantages pour les employeurs et leurs employés s’ajoutent des retombées pour l’ensemble de la société québécoise. En effet, l’épargne recueillie par Fondaction est investie dans les PME du Québec pour accélérer la transformation positive de notre économie et contribuer à la lutte contre les changements climatiques, aux villes et communautés durables, à l’agriculture de proximité et à l’économie circulaire. La formule Fondaction permet ainsi aux Québécois d’accumuler du capital pour leur retraite tout en contribuant au dynamisme des entreprises d’ici et à leur croissance durable.

« En somme, la formule Fondaction crée de la richesse et des emplois en région dont nous bénéficions comme entreprise », résume l’entrepreneur Christophe Bévillard.