Blogue4 novembre 2022

REER : 4 choses à savoir avant de remplir vos déclarations de revenus

Le REER, on en a tous entendu parler. Mais à quoi ça sert au juste ? C’est simple : une cotisation au Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) permet de reporter l’imposition de certains revenus et de générer un rendement de l’investissement à l’abri de l’impôt. Alors que la période des déclarations de revenus approche, voici quatre informations importantes à garder en tête.  

1. Quelle est la date limite pour cotiser au REER pour 2022 ?

Pour l’année 2022, vous pouvez verser des contributions jusqu’au 1er mars 2023. Après cette date, le montant investi dans votre REER pourra être déduit seulement de vos revenus de l’année suivante. Hâtez-vous !

Cas du REER à Fondaction

Fondaction gère le niveau de ses émissions d’actions afin de faciliter l’épargne-retraite pour un nombre croissant de Québécoises et de Québécois dans le respect de sa capacité opérationnelle. Pour cette raison, les souscriptions d’actions par versement unique peuvent être suspendues avant la date limite officielle. Cependant il est toujours possible de cotiser au REER à Fondaction par versement périodique ou retenue sur le salaire pour un maximum de 416,67 $ par mois.

2. C’est quoi, la règle des 60 premiers jours ?

Dans votre déclaration de revenus, vous pouvez réclamer une déduction fiscale en raison de vos cotisations à votre REER.

Pour les cotisations effectuées entre le 2 mars et le 31 décembre 2022, la déduction doit être réclamée lors des déclarations de revenus de l’année d’imposition en cours, c’est-à-dire 2022.

Pour les cotisations effectuées entre le 1er janvier et le 1er mars 2023, la déduction fiscale peut être réclamée lors des déclarations de revenus de l’année d’imposition 2022 ou lors de celle de l’année suivante, c’est-à-dire 2023. Comme cette période correspond aux 60 premiers jours de l’année, on appelle cela, la règle des 60 jours.

3. Combien est-ce que je peux mettre dans mon REER ?

Pour connaitre le montant que vous êtes en droit de cotiser pour votre REER, il vous suffit de consulter votre dernier avis de cotisation de l’Agence du revenu du Canada qui vous est envoyé chaque année après le traitement de vos déclarations de revenus. Cherchez la ligne « Maximum déductible au titre des REER ».

Il est aussi possible de reporter vos droits de cotisations REER à plus tard, en totalité ou en partie, et ainsi planifier vos finances sur plusieurs années. Vous devrez évidemment tenir compte de votre capacité d’épargne.

Vous avez perdu votre avis de cotisation ?
Vous pouvez accéder en tout temps à votre avis de cotisation en version numérique à partir de votre dossier sur le site de l’Agence du revenu du Canada

4. De combien sera la réduction sur mes impôts ?

Cela dépend de votre revenu imposable et du montant épargné.
Admettons que vous perceviez 57 000 $ par année et que vous fassiez un versement au REER de 1 000 $, par exemple. Alors, votre réduction d’impôt se calculera de la manière suivante :

Votre cotisation x Votre taux marginal d’imposition = Votre déduction REER
1 000 $ 37,12 % 371,20 $

Cas du REER à Fondaction

Si vous choisissez le REER à Fondaction, vos cotisations vous procurent deux avantages fiscaux distincts, soit la déduction REER habituelle en fonction de votre revenu imposable et des crédits d’impôt avantageux de 30 %*.

Voici un exemple de la manière dont les avantages s’additionnent.

Votre cotisation Votre déduction REER Vos crédits d’impôt Votre réduction totale d’impôt
1 000 $ 371,20 $
(37,12 % x 1000)
300 $
(30 %* x 1000)
671,20 $

Pour calculer précisément les avantages de l’épargne à Fondaction dans votre situation, utilisez notre calculette en ligne.

Vous cotisez à un REER à Fondaction ?

Retrouvez l’information nécessaire pour réclamer vos crédits d’impôt et remplir vos déclarations de revenus dans la section «Relevés et impôt» sur notre site internet.

Chaque taux de rendement indiqué est un taux de rendement total composé annuel historique qui tient compte des fluctuations de la valeur des actions et du réinvestissement de tous les dividendes, le cas échéant, et ne tient pas compte de l’impôt sur le revenu payable par un actionnaire, qui aurait pour effet de réduire le rendement. La propriété des actions d’un fonds d’investissement donne lieu à des frais permanents. Les actions de Fondaction ne sont pas garanties, il s’agit d’un placement dont la valeur et le rendement fluctuent, son rendement passé n’est pas indicatif de son rendement futur. Avant d’investir, veuillez consulter le prospectus au fondaction.com/prospectus.php.
* applicables sur les 5 000 premiers dollars cotisés.