Communiqués23 juin 2021

Fondaction annonce un rendement de 22,7 % au cours des 12 derniers mois

Le Fonds approfondit son approche de finance durable sans compromis sur le rendement.

Faits saillants de l’exercice financier 2020-2021 se terminant au 31 mai 2021 :

  • Rendement net à l’actionnaire de 22,7 % pour l’exercice financier, qui porte la valeur de l’action à 15,45 $ ;
  • Actif net en hausse de 30,7 % à 2,96 milliards de dollars (G$), par rapport à 2,26 G$ au 31 mai 2020 ;
  • 10 902 nouvelles personnes ont cotisé au Fonds et le nombre d’actionnaires atteint 182 234 ;
  • Déploiement de plus de 257 millions de dollars de nouveaux investissements en capital de développement dans les entreprises québécoises qui participent à la transformation positive de l’économie ;
  • Création d’une équipe entièrement consacrée à l’investissement d’impact.

Montréal, le 23 juin 2021 : Fondaction annonce qu’à compter d’aujourd’hui, la valeur de son action est fixée à 15,45 $. Le Fonds a ainsi procuré un rendement à l’actionnaire de 22,7 % au cours de l’exercice financier ayant commencé le 1er juin 2020, comparativement à 3,6 % pour son exercice précédent. Ce rendement ne tient pas compte des crédits d’impôt consentis aux contribuables lors de l’acquisition d’actions de Fondaction.

Cette performance financière exceptionnelle s’explique par une conjoncture favorable sur les marchés financiers et, plus particulièrement, par les choix d’investissement de Fondaction, axés sur la finance durable.

« Ces résultats démontrent que prendre en considération les impacts sociaux et environnementaux de l’activité économique, c’est la bonne chose à faire pour mieux gérer les risques et générer du rendement, souligne Geneviève Morin, présidente-directrice générale de Fondaction.

« L’expertise que nous développons depuis plus de 25 ans nous permet de créer de la valeur en accompagnant les entreprises qui participent à la transformation de l’économie, pour la rendre plus équitable, plus inclusive, plus verte et plus performante. L’économie doit se transformer, elle va se transformer. Les entreprises qui participent à cette transformation seront mieux positionnées pour prospérer. »

L’actif net a augmenté de 30,7 % au cours de l’exercice, s’élevant à 2,96 G$ au 31 mai 2021. Les émissions d’actions ont totalisé 287,1 M$ (+1,1 %). Les modes d’épargne systématique, par retenue sur le salaire ou par débits préautorisés, ont continué de progresser également, représentant encore la plus grande part des souscriptions.

Les rachats d’actions qui totalisent 133,9 M$, en baisse de 153,6 M$, sont nettement inférieurs à l’année précédente, alors que la crise sanitaire avait entrainé un niveau de rachat exceptionnellement haut. Près de 11 000 nouveaux actionnaires se sont joints au Fonds. Au 31 mai 2021, Fondaction comptait 182 234 actionnaires (+3,3 %), un nouveau record.

Rendements élevés dans toutes les catégories d’investissement

En continuant d’approfondir sa stratégie d’investissement, Fondaction a généré un résultat global de 542,4 M$, en hausse de 456,7 M$ comparativement à l’exercice précédent.

Les deux portefeuilles d’investissements affichent de bons rendements :

  • +32,6 % pour les investissements en capital de développement (ICD) ;
  • +17,0 % pour les autres investissements, surpassant les indices de portefeuilles comparables.

Le Fonds a constitué un nouveau comité d’investissement au sein de son conseil d’administration, dont le mandat est d’autoriser, ou de recommander au conseil d’administration, selon le cas, les projets d’investissement selon des critères financiers, de durabilité et d’impact visant à effectuer des choix à grande portée sociétale pour transformer positivement notre économie. (plus de détails ici)

Fondaction est aussi devenu cette année le premier investisseur institutionnel à créer une équipe entièrement consacrée à l’investissement d’impact au Québec. (lire le communiqué)

Sur les marchés financiers, Fondaction exige de ses conseillers en valeurs externes qu’ils intègrent les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (« ESG ») dans leurs processus de placement. De plus, l’exclusion des titres d’entreprises détenant des réserves d’énergie fossile, les efforts pour réduire l’empreinte carbone et l’ajout d’obligations vertes sont des exemples de l’application des principes du développement durable à ce portefeuille.

La conviction que l’économie doit changer

Cette performance financière, la meilleure obtenue par Fondaction au cours de plus de 25 ans d’histoire, se concrétise alors que Fondaction a revu cette année sa planification stratégique, mobilisant l’ensemble de ses parties prenantes dans la réflexion.

Fondaction vise la transformation positive de la société en agissant pour une économie plus équitable, plus inclusive, plus verte et plus performante. Il mobilise des dizaines de milliers d’épargnants et des centaines d’entreprises engagés pour faire progresser le Québec.

« Notre rôle en finance est de voir venir les changements et les tendances. À Fondaction, ce que nous voyons comme la tendance prioritaire des prochaines années, ce qui sous-tend notre stratégie d’investissement, c’est la conviction que l’économie devra nécessairement changer pour pouvoir répondre à un nombre croissant de personnes, tout en respectant les limites de la planète », souligne Geneviève Morin.

Alimenter la croissance durable des entreprises québécoises

Répondant présent pour accompagner les entreprises québécoises dans leurs projets de croissance durable, y compris dans le contexte économique créé par la pandémie de COVID-19, Fondaction a déployé cette année plus de 257 millions de dollars de nouveaux investissements en capital de développement, capital de risque, dette mezzanine et dans le secteur immobilier. Au cœur de la mission de Fondaction, les investissements en capital de développement incluant les engagements ont atteint 1,94 milliard de dollars au 31 mai 2021.

Parmi les entreprises ayant fait leur entrée dans le portefeuille transformateur de Fondaction cette année, on compte :

  • Société Laurentide (manufacturier de peintures reconnu comme chef de file mondial en matière de recyclage et de revalorisation de peinture ; de Shawinigan) ;
  • Mabarex (traitement décentralisé des eaux usées ; de Montréal) ;
  • Maple 3 (valorisation des produits de l’érable ; de Québec) ;
  • Dion Herbes et épices (herbes et épices, non irradiées, sans glutamate monosodique, souvent biologiques, contribuant à une alimentation saine ; plus grand distributeur au Québec, avec plus de 1 000 détaillants au Canada et aux États‑Unis ; de Saint-Jérôme.) ;
  • Logibec et Medfar (deux entreprises offrant des solutions technologiques pour favoriser la transformation numérique dans le domaine des soins de santé, y compris dans le secteur public ; toutes deux de Montréal).

Fondaction a également continué d’innover en créant plusieurs véhicules d’investissement structurants, rassemblant les meilleurs partenaires :

  • Fonds économie circulaire : lancé en partenariat avec RECYC-QUÉBEC et la Ville de Montréal, ce fonds est le premier du genre au Canada et vise l’accélération de la transition écologique dans les secteurs de l’agroalimentaire, du recyclage, de la construction, et de la valorisation des ressources (informations à ce lien) ;
  • SOFIAC : conçue et mise en œuvre avec Econoler et l’appui du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, la Société de financement et d’accompagnement en performance énergétique facilite et accélère la réalisation de projets d’efficacité énergétique structurants dans les entreprises québécoises (informations à ce lien) ;
  • FCAP : conçu avec la Confédération québécoise des coopératives d’habitation (CQCH), le Fonds Coop Accès Proprio facilite l’accès à la propriété pour des familles à revenus modestes, grâce à un modèle d’affaires coopératif innovant ; après un premier projet pilote près de Sherbrooke, le Fonds a déployé cette année un projet à Waterville, toujours en Estrie (informations à ce lien).

(découvrir le portefeuille d’investissement de Fondaction)

Des crédits d’impôt qui totalisent maintenant 30 %

Depuis le 1er juin 2021, les crédits d’impôt consentis aux actionnaires de Fondaction totalisent 30 %. En effet, le 25 mars dernier, le budget du gouvernement du Québec a confirmé que le taux de crédit d’impôt passerait à 15 % à compter du 1er juin 2021. De plus, le plafond annuel fixé aux émissions d’actions n’a pas été reconduit. Fondaction pourra donc gérer lui-même le niveau de ses émissions. Un nombre croissant de Québécoises et de Québécois pourront participer à une économie plus durable et accéder à un véhicule d’épargne accessible et performant, avec des crédits d’impôt de 30 %, en plus de la déduction REER habituelle.

Fondaction a cessé d’accepter des souscriptions par montant forfaitaire dès le 14 janvier 2021, afin de respecter le plafond annuel qui était imposé par le gouvernement du Québec quant au capital que le Fonds peut recueillir. Ce mode d’épargne est à nouveau accessible depuis le 1er juin 2021. Les cotisations par épargne systématique, c’est-à-dire par retenue sur le salaire ou par débits préautorisés, demeurent disponibles et sont encouragées. Les modes de cotisation sont décrits en ligne sur le site fondaction.com.

En tenant compte des crédits d’impôt appliqués selon les périodes, et ce, sans considérer l’avantage que peut procurer la déduction pour REER, un actionnaire ayant souscrit des actions régulièrement par épargne systématique, déduite aux deux semaines et en début de période, aurait dégagé l’équivalent du rendement composé annuel de 15,9 % sur 10 ans au 31 mai 2021.

Sans tenir compte des crédits d’impôt, les rendements composés à l’actionnaire de Fondaction sont de 22,7 % pour 1 an, 9,3 % pour 3 ans, 8,2 % pour 5 ans et 4,9 % pour 10 ans, calculés sur la base de la variation de la valeur de l’action entre sa valeur au début de chacune des périodes indiquées et la valeur de 15,45 $ au 31 mai 2021.

Chaque taux de rendement indiqué est un taux de rendement total composé annuel historique qui tient compte des fluctuations de la valeur des actions et du réinvestissement de tous les dividendes, le cas échéant, et ne tient pas compte de l’impôt sur le revenu payable par un actionnaire, qui aurait pour effet de réduire le rendement. Le taux de rendement sert uniquement à illustrer les effets du taux de croissance historique et ne vise pas à refléter les valeurs futures des actions ou le rendement d’un placement dans les actions. La propriété des actions d’un fonds d’investissement donne lieu à des frais permanents. Les actions de Fondaction ne sont pas garanties, il s’agit d’un placement dont la valeur et le rendement fluctuent, son rendement passé n’est pas indicatif de son rendement futur. Avant d’investir, veuillez consulter le prospectus au fondaction.com/prospectus.


Read the press release in english